France - Allemagne : l'heure de Benzema ? Compo, chaîne TV… L'avant-match en direct Euro 2021 : ces politiques opposés au genou à terre des Bleus pour le France-Allemagne À quelques heures du premier match de l’Euro pour l’équipe de France face à l’Allemagne, une polémique prend de l’ampleur. Certains politiques critiquent la volonté des Bleus de poser un genou à terre en signe de protestation contre les discriminations raciales. Ce 15 juin, les Bleus démarrent leur entrée dans la compétition de la UEFA en affrontant l’Allemagne à Munich. Alors que les pronostics sont lancés, un débat anime les esprits : certains politiques s’opposent à ce que les joueurs s’agenouillent avant le coup d'envoi du match. Mettre un genou à terre est devenu un symbole d’abord aux États Unis, puis à travers le monde entier, de lutte contre le racisme et les violences policières, notamment depuis la mort de George Floyd, tué par un policier en mai 2020. Ainsi, après les évènements de Minneapolis, les joueurs de la Premier League avaient pris l’habitude de s’agenouiller avant chaque début de match. Ce geste date en réalité d’avant George Floyd : en 2016, le joueur de NFL (football américain) Colin Kaepernick avait déjà protesté contre les violences policières envers les personnes noires, s’agenouillant pendant l’hymne national. Le geste avait coûté au joueur sa carrière, s’attirant par la même occasion les insultes du président Donald Trump. Droite et extrême droite contre Pour autant, alors que l’équipe de France annonce mettre un genou à terre en signe de soutien à la lutte anti-raciste, plusieurs responsables politiques, et en particulier de droite et d’extrême droite, critiquent l’intention des Bleus. Thierry Mariani déplore ce 15 juin sur Europe 1 : "Très sincèrement je le regrette, Black Lives Matters c'est un drame mais c'est un drame qui s'est passé aux États-Unis, c'est un drame qui s'est passé avec la police américaine. La police française n'a jamais eu ces dérives". Aussi candidat aux élections régionales en PACA dans une liste soutenu par le RN, il dénonce "une opération importée d'un pays étranger qui n'a aucun rapport avec la France", précisant être "attaché à la neutralité du sport". Dans un tweet, Jordan Bardella, numéro deux du RN attaque : "Mettront-ils aussi un genou à terre l'année prochaine lors de la Coupe du Monde au Qatar pour rendre hommage aux plus de 6.500 ouvriers immigrés morts sur la construction des stades de la honte ?". "C'est pas ce qui fait avancer les choses", ajoute Aurélien Pradié (LR) sur Sud Radio. Chez Les Républicains, le député Eric Ciotti a, quant à lui, appelé l'équipe de France à "rappeler son soutien à notre police", en déplorant qu'elle n'ait pas mis un genou à terre "pour les victimes du terrorisme islamiste ou les policiers assassinés par des barbares". Un symbole de "reconnaissance par rapport à une injustice" L’équipe de France avait d'ailleurs déjà accompli ce geste pendant les phases de préparations, lors de l’affrontement contre le Pays de Galles. Geste avec lequel tout le monde n’est pas d’accord, en témoigne le match Belgique-Russie du 12 juin où alors que les Belges s’étaient agenouillés, les Russes étaient restés debout, sous les huées du public de Saint-Pétersbourg. Pour autant, la Fédération française de Foot se défend, y voyant un geste "honorable". Noël Le Graët, président de la FFF, est pour sa part "très favorable" à ce que les bleus posent un genou à terre, symbole de "reconnaissance par rapport à une injustice". Ajoutant : "Que nos jeunes joueurs prennent conscience de ces difficultés, je trouve cela très honorable et intelligent de leur part". "Le déferlement de haine de l'extrême droite qui a lancé le hashtag #BoycottEquipeDeFrance montre à quel point les bleus ont raison de se mobiliser !" tweet Manon Aubry de la France Insoumise, "fière" que les Bleus s’engagent contre le racisme. La ministre des Sports Roxana Maracineanu a souligné sur France Info que le gouvernement venait "d'inscrire dans la loi pour les principes de la République l'engagement du mouvement sportif aux côtés de l'État pour lutter contre le fléau" du racisme. "On a besoin de cet engagement", poursuit-elle. L'équipe de France part légèrement favorite face à l'Allemagne, dans ce match groupe F de l'Euro 2021. La cote de victoire des Bleus ressort ainsi autour de 2,75 euros (pour 1 euro de mise) tandis que celle attribuée au succès de la Mannschaft se situe plutôt à 2,90 euros, et celle du résultat nul à environ 3,30 euros. A quelle heure est prévu le match entre la France et l'Allemagne ? Notez bien l'horaire du coup d'envoi de ce match de l'Euro 2021 de foot entre la France et l'Allemagne : il sera donné à 21h, ce soir, depuis l'Allianz Arena de Munich. Le coup de sifflet final devrait retentir vers 22h50. Les Bleus joueront leur prochain match dans la compétition le samedi 19 juin (15h), contre la Hongrie. Sur quelle chaîne voir France - Allemagne à la TV ? Même si elle se partage la diffusion des matchs de l'équipe de France avec TF1, c'est bien M6 qui assurera la retransmission de ce match face à l'Allemagne. Le duo habituel de la chaîne, composé de Xavier Domergue et Robert Pirès, sera aux commentaires, assisté de Carine Galli en bord de terrain. La rencontre sera également proposée sur la chaîne beIN Sports 1. Quelle diffusion en streaming pour France - Allemagne ? Pour accéder à la retransmission de ce match de préparation à l'Euro 2021 entre la France et l'Allemagne en streaming sur Internet, ce soir, rendez-vous sur le site Internet 6play (accès gratuit après inscription) ou sur celui de beIN Sports (payant). Nous vous proposerons également de vivre le match en direct commenté ce soir, avec l'évolution du score et le résumé des temps forts en live (voir ci-dessus). Partenaires à Chelsea, Timo Werner et N'Golo Kanté seront adversaires ce soir à l'occasion de ce France - Allemagne, mais cela n'a pas empêché l'attaquant de la Mannschaft de tresser des louanges au milieu de terrain français cette semaine, devant la presse. "Sa grande force, c'est qu'il est humble, c'est pour cela que le monde entier l'aime, a-t-il indiqué. Il va sur le terrain et joue au football, c'est tout, il n'y a pas de tralala autour de sa personne. Il mord dans le ballon et ne lâche jamais rien, même à l'entraînement. Il serait un atout pour n'importe quelle équipe du monde". 17:21 - Kimpembe s'attend à une Allemagne "agressive" Presnel Kimpembe, qui devrait être titulaire ce soir dans la charnière centrale de l'équipe de France face à l'Allemagne, s'est exprimé dimanche sur le site de l'UEFA avant l'entrée en lice des Bleus dans cet Euro 2021. "Ce qui est sûr, c'est qu'il va falloir être solides, a-t-il prévenu. On tombe contre une grosse nation du football. On connaît tous les qualités de l'Allemagne. Il va falloir être prêts physiquement, très agressifs, on sait que c'est une équipe qui est aussi agressive. On va arriver avec nos armes tout simplement (...) On est tous très excités et très impatients de pouvoir commencer cette compétition". 17:10 - Deschamps : "Un match important mais pas décisif" Présent en conférence de presse hier, à la veille de ce France - Allemagne, le sélectionneur des Bleus a évoqué l'enjeu de la rencontre, tout en cherchant à enlever de la pression à ses joueurs : "J'ai l'habitude de vous dire que le premier match est important mais pas décisif. La qualité de l'adversaire fait que c'est un choc d'entrée. Pour nous et les Allemands car on fait partie des meilleures nations européennes. On veut rechercher l'efficacité dans les deux zones, c'est notre objectif. Ce sera aussi un combat athlétique, il y aura de l'engagement et des duels. On est prêts". Quelle composition pour l'équipe de France et l'Allemagne ? La compo probable de la France contre l'Allemagne : Lloris- Pavard, Varane, Kimpembe, Hernandez - Pogba, Kanté, Rabiot - Griezmann, Benzema, Mbappé. La compo probable de l'Allemagne : Neuer - Ginter, Hummels, Rüdiger - Kimmich, Gündogan, Kroos, Gosens - Havertz, Müller, Gnabry.